Le fait religieux dans la construction de l'Etat : Actes du colloque de l'Université d'Orléans, 17-18 juin 2014 par Géraldine Giraudeau

Titre de livre: Le fait religieux dans la construction de l'Etat : Actes du colloque de l'Université d'Orléans, 17-18 juin 2014

Auteur: Géraldine Giraudeau

Broché: 273 pages

Date de sortie: February 1, 2016

ISBN: 2233007875

Éditeur: Editions A. Pedone

Le fait religieux dans la construction de l'Etat : Actes du colloque de l'Université d'Orléans, 17-18 juin 2014 par Géraldine Giraudeau est disponible au téléchargement en format PDF et EPUB. Ici, vous pouvez accéder à des millions de livres. Tous les livres disponibles pour lire en ligne et télécharger sans avoir à payer plus.

Le fait religieux dans la construction de l'Etat : Actes du colloque de l'Université d'Orléans, 17-18 juin 2014 par Géraldine Giraudeau

Géraldine Giraudeau avec Le fait religieux dans la construction de l'Etat : Actes du colloque de l'Université d'Orléans, 17-18 juin 2014

A une époque où la question religieuse occupe une place croissante au sein du débat public, cet ouvrage s'attache à déterminer l'influence des rapports entre le politique et le religieux dans la construction et l'évolution de l'État. Issu d'un colloque pluridisciplinaire organisé sous l'égide du Centre de Recherche Juridique Pothier de l'Université d'Orléans, il s'efforce de croiser les perspectives juridiques, historiques et comparatistes pour mieux saisir la complexité des rapports entre État et religions. Les domaines politique et religieux, classiquement pensés sur le mode de la confrontation, n'ont-ils pas plutôt été le réceptacle d'influences mutuelles ? Dans quelle mesure l'État, sollicité par le religieux, est-il tenté d'en institutionnaliser le mode d'expression ou de redéfinir le champ d'intervention de la puissance publique ? Le phénomène religieux participe-t-il aujourd'hui à la pérennisation de l'État ou apparaît-il au contraire comme un facteur de déstabilisation ? Telles sont quelques-unes des questions auxquelles les contributions d'historiens du droit, de constitutionnalistes, de spécialistes des idées politiques, de privatistes, d'européanistes et d'internationalistes, ici réunies, s'essayent à répondre.