Dérapage en Picardie: Affaire d'État ? (Polars en Nord t. 132) par Francis Essique

Titre de livre: Dérapage en Picardie: Affaire d'État ? (Polars en Nord t. 132)

Auteur: Francis Essique

Broché: 192 pages

Date de sortie: July 14, 2017

Éditeur: Éditions Ravet-Anceau

Téléchargez ou lisez le livre Dérapage en Picardie: Affaire d'État ? (Polars en Nord t. 132) de Francis Essique au format PDF et EPUB. Ici, vous pouvez télécharger gratuitement tous les livres au format PDF ou Epub. Utilisez le bouton disponible sur cette page pour télécharger ou lire un livre en ligne.

Dérapage en Picardie: Affaire d'État ? (Polars en Nord t. 132) par Francis Essique

Francis Essique avec Dérapage en Picardie: Affaire d'État ? (Polars en Nord t. 132)

Agathe Salanges mène une vie couronnée de succès. La jeune femme vient d’être nommée Secrétaire d’Etat en charge de la sécurité routière. Mais, lors d’un séjour dans la Picardie de son enfance, sa visite prend rapidement un tournant cataclysmique. Droguée à son insu, la ministre renverse un cycliste. Et le tue. Agathe va alors tout mettre en œuvre pour éviter qu’un scandale n’éclabousse le gouvernement. Quitte à enfreindre la loi.

EXTRAIT

C’est dire si cette journée du 19 septembre 2011 a, pour cette bourgade, des allures de révolution. Enfin, les puissants projecteurs de l’actualité se braquent sur ce bout de planète. Enfin, ce petit village qui lutte encore et toujours contre les envahisseurs médiatiques doit baisser la garde, reconnaître sa défaite et ouvrir ses portes à la France entière, par le biais des journaux télévisés. La commune est, en ce jour de début d’automne, envahie de caméras, de micros, d’éclairagistes et de forces de l’ordre.
Il arrive quelques fois dans l’année qu’autour de la mairie, de l’église ou de la salle des fêtes, les voitures abondent ; qu’il soit même difficile de se garer dans le centre, en raison d’une réunion du conseil municipal, ou d’un enterrement. Lors des obsèques, l’ensemble du village fait corps autour de la famille, et tout s’oublie ; tous viennent pleurer l’être exceptionnel qui vient de les quitter et qui manquera à tout jamais, même si c’est l’idiot du coin qui, comme tous les doyens, est automatiquement et immédiatement remplacé par le suivant.
Mais rien à voir. Vermand est transformé en camp retranché. Impossible, pour les non-autochtones ou pour les non-accrédités, de franchir le cordon de police qui bloque toutes les voies menant au village, de la départementale au moindre chemin vicinal ou sentier pédestre.
Aujourd’hui, Vermand célèbre l’accession d’un de ses enfants au titre de secrétaire d’État, en charge de la sécurité routière auprès du ministre des Transports, de l’Industrie et du Commerce. Paradoxalement, ce qui, à l’origine, avait été pensé comme une petite manifestation sympathique et conviviale est aujourd’hui mal vécu par tout le monde, considéré comme une corvée par chacun, à commencer par Agathe Salanges, la toute nouvelle secrétaire d’État, Mme Sécurité routière. En fait, la machine s’est emballée, à un rythme surprenant, dépassant même le plus simple entendement.
À l’origine, tout est parti d’une réflexion d’un élu municipal d’opposition, un soir de conseil, en fin de réunion.

À PROPOS DE L'AUTEUR

Originaire de Saint-Quentin, Francis Essique vit et travaille en Alsace depuis près de vingt ans. Ancien fonctionnaire municipal, père de trois enfants, c’est également un homme de spectacle qui a écrit plus de trois cents sketches, des chansons et des pièces de théâtre. Dans sa Picardie natale, Francis Essique a été l’un des fondateurs de l’association Via Vermand et a été membre d’une troupe de théâtre du Noyonais.
En Alsace, il a été pensionnaire du Théâtre de Poche de Mulhouse jusqu’en 1998, puis cofondateur et président de la troupe mulhousienne de café-théâtre « L’Ouvre Boîte ». Ses chansons écrites pour les spectacles joués par la troupe ont donné naissance au groupe rock « Les Quidam’s » et à un CD en 2008. Metteur en scène des spectacles musicaux des Max’s, il est aussi président fondateur de la troupe «Tréteaux de bonheur ».
En 2009, après la découverte, lors d’un passage à Saint-Quentin, du premier roman policier de Daniel Auna, il se lance dans l’écriture de son premier polar.